Return to site

Meet the coworkers #1: Clare O'Dea

Clare O’Dea est journaliste et auteur du livre The Naked Swiss: A Nation Behind 10 Myths, publié en octobre 2016 par Bergli Books à Bâle. Irlandaise d’origine, Clare habite en Suisse depuis 2003. Pendant neuf ans chez swissinfo.ch, l’unité internationale de la SSR, elle s’est familiarisée avec la politique, la culture et l'économie Suisse. Clare travaille depuis 2015 comme journaliste et traductrice indépendante. Elle est mariée et mère de trois enfants. Son livre, écrit dans un esprit d’amitié et de respect (mais aussi critique!), est une enquête sur les clichés les plus forts liés aux Suisses. Les traductions française et allemande vont apparaître en automne 2017, publiées par la maison d’édition Helvetiq.

Quand as-tu su que tu allais écrire un livre ? Est-ce une envie que tu avais depuis longtemps ?

Le livre "The Naked Swiss", j’ai passé des années à préparer à l’écrire sans en être consciente. Jusqu’à 2015, j’ai vécu une décennie dans une routine assez rigide, entre mon travail de journaliste chez swissinfo.ch à Berne et ma vie familiale. Il fallait quitter ce travail pour apprécier la richesse de connaissance et de matériel que j’avais amassé, et de comprendre que le meilleur format pour ce contenu était un livre. Ensuite, j’ai eu la chance de trouver une maison d’édition assez vite.

Mais le désir d’écrire un livre était présent depuis la jeunesse, longtemps sans vraiment prendre les mesures nécessaires pour le réaliser. J’ai commencé à prendre les choses au sérieux il y a cinq ans avec des projets littéraires.

Quel a été le plus grand choc culturel lorsque tu es venue t’installer en Suisse en 2003 ?

Sur le plan visuel, j’ai été surprise par le paysage qui a l’air d’un parc privé et bien soigné. En ville, chaque coin était propre, en ordre, les bâtiments en bonne condition, les gens bien habillés. Même en Irlande, un pays relativement riche et développé, on est loin de cette perfectionnisme.

Au niveau de contact avec les gens, j’ai été impressionnée par la politesse, voire la formalité de l’interaction. Il me semblait un peu "old-fashioned" mais aussi charmant. Il fallait assister à un match de Gottéron à St. Leonard pour comprendre que la population ait aussi son côté passionné et sauvage.

Envie d’écrire un nouveau livre à l’avenir?

En tout cas, je ne vais pas écrire Les Myths sur les Suisses 11 à 20 ! Si j’écris un nouveau livre non-fiction, il va traiter un thème plus global, pas quelque chose lié à un seul pays. Il y a plusieurs sujets qui m’intéressent. Le défi est de trouver le sujet qui est assez stimulant pour me motiver à faire le long travail d’écrire un livre.

Pour le moment je me concentre sur des projets de fiction, dans l’espoir de publier un roman.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly